• Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La coopérative Moul2 transforme et rénove l'ancien moulin de Bioley-Magnoux dans le but d'y créer 8 logements avec des zones artisanales. Elle réalise des installations de production d’énergies renouvelables afin d’assurer la couverture des besoins de ses occupants.

    L’ensemble du projet se veut exemplaire dans plusieurs domaines tels que :

    • production et consommation d’énergie
    • gestion de l’eau
    • construction bioclimatique
    • recyclage et valorisation des déchets
    • partages et échanges des savoirs
    • solidarité inter et transgénérationnelle
    • démocratie participative
    • réseau d’économie solidaire
    • qualité de vie
    • cohérence technique et philosophique
    • l'empreinte écologique

    Accès à leur site

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Visite de la maison d'exception de Pringy

    Maison d’exception à Pringy

    Visite du 1er mai 2018 à 14h avec l’agence

    Le 1er mai jour des petits chanteurs sur le canton de Fribourg, nous sommes allées découvrir quelle partition se jouait dans ce lieu idyllique.

    Pour ceux qui ne l’ont jamais vu, le parc accueille majestueusement les visiteurs. Les grands arbres abritent une multitude d’oiseaux et même un écureuil pour l’avoir vu lors d’une précédente promenade.

    Et la Maison…. bien abritée au fond de la propriété qui se laisse bercer par le doux murmure du ruisseau l’Albeuve que nous dit-elle ?

    « J’ai vécu plusieurs vies, tout d’abord j’ai servi à la remise en santé d’enfants atteints de tuberculose où les verrières nous rappellent les longues expositions au soleil.

    Une famille s’est ensuite approprié ma demeure, elle devait aimer les fleurs puisqu’elle a collé partout sur les murs du papier peint fleuri. Je garde encore l’empreinte de cette gentille famille. Aujourd’hui c’est comme si elle était encore là, que ce soit par la fresque peinte qui la représente mais surtout par les objets personnels de Madame laissés sur les petites tables. Étonnant que personne n’ait mis un peu d’ordre pour marquer son départ.

    Aujourd'hui je suis prête à accueillir une nouvelle vie. Est-ce pour vous ?..... visiteuses d'aujourd'hui ? »

    Pour faire bref, nous ne pouvons envisager de nous installer ici. Tu es trop petite pour notre projet, seulement 5 personnes pourraient habiter chez toi. Protégée que tu es par les monuments historiques, tes protecteurs n’autorisent pas un changement dans l’aménagement des pièces. En tes murs il s’agirait plutôt de colocataire d’un écolieu. Éventuellement 2 ou 3 habitats légers pourraient trouver place sous tes grands arbres, mais avec quelle autorisation ? Rien de gagné.

    Au revoir belle demeure, continue de chanter au doux murmure de la rivière. Une autre vie suivra, merci maison de nous avoir fait rêver…

    Gisèle, Marie-France, Françoise de Bulle, Christiane, Marie

    Excusez mon ton, mais comme ce type de retour est ennuyeux, autant lui mettre une graine de vie. Ce propos n’engage que son auteur, Marie H.

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Dans la chaire de construction durable de l’ETH à Zurich, nous transformons les propriétés de la terre de façon à pouvoir travailler avec autant de facilité sur le chantier qu’avec du béton de ciment. Les sels que nous ajoutons transforment les techniques de mise en œuvre mais pas le matériau qui reste un matériau de construction à très faible impact environnemental.
    De plus, les études des flux de matériaux en ville montre que ce matériau terre est de loin le matériau le plus abondant et le plus accessible dans nos villes modernes.

    Présentation de terrabloc par Rodrigo Fernandez et Laurent de Wurstemberger

    Débat avec les étudiants en architecture et ingénierie de l'EPFL

    et Pierre Frey, historien, Prof. honoraire EPFL
    Corentin Fivet, ingénieur civil architecte, professeur EPFL
    Roger Boltshauser, architecte, professeur invité EPFLModération Catherine Nachbar

    La popularité de la terre est symptomatique d’une génération de constructeurs marquée d’une part par une volonté de retour à des valeurs traditionnelles, et par une évolution exponentielle de la performance technologique d’autre part. Son utilisation dans la construction soulève en conséquence de nombreux questionnements pour les architectes et les ingénieurs.
    Afin que la terre crue ne demeure pas l’objet d’un simple engouement épisodique mais puisse s’élever au rang de véritable alternative constructive, il convient de penser aussi bien en termes de philosophie du matériau que de matérialité.

    TERRABLOC

    bureau rue du Beulet 4 - CH-1203 Genève
    site de production - chemin des Grangettes 3 - CH-1165 Allaman

    info@terrabloc.ch - www.terrabloc.ch

    Rodrigo FERNANDEZ : + 41 79 412 74 15
    Laurent de WURSTEMBERGER : + 41 79 219 85 33

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • www.domahabitare.ch

    Doma habitare à Sainte-Croix

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Télécharger « article domahabitare.pdf »

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire