• Rencontre tous les 16 du mois

    Nous sommes quelques'uns à travailler à la création d'un écolieu en Gruyère et nous nous retrouvons régulièrement depuis novembre 2017 !

    Notre vision

    Le but : créer un écohabitat, partager un lieu, créer des liens, se soutenir, collaborer... Se rencontrer pour en parler, rêver, imaginer ce que sera la vie ensemble, avec bien évidemment chacun son espace personnel.

    Toute personne intéressée par ce projet est invitée à suivre en tant qu'observateur une de nos rencontres. Bienvenue !

    Les réunions sont fixées au 16 de chaque mois.
    Elles ont lieu le soir à 19h00 en semaine, à 11h00 le samedi ou le dimanche.
    Le lieu de la prochaine séance est fixé à la précédente.
    Christiane, facilitatrice, prépare l'ordre du jour.
    En début de séance, l'animateur et celui qui écrira le PV se proposent.
    Le PV précédent est lu par Christiane.
    Le travail commence par un tour météo. Chacun dit ce qu'il veut au sujet de sa météo intérieure.
    La séance se termine par un tour de célébration. Chacun dit quelque chose de positif à quelqu'un.

    Ecolieu en Gruyère
    p.a. Christiane Kolly
    Rue du Baly 3
    1636 Broc
    079 378 83 66
    chr.kolly@gmail.com
    www.christianekolly.ch

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Travail en commun fait lors d'un atelier le 14 juillet 2018.

    Lieu de vie et d'accueil

    Notre visionNous formons un groupe de 11 à maximum 30 personnes, d'origines, d’âges, de formations diverses, avec des moyens financiers différents, ayant pour but commun de développer un espace de vie.

    Nous voulons, suivant les possibilités qui s’offrent, acheter, construire ou louer un lieu d’habitation pour loger notre groupe. Situé à un maximum de 30 minutes autour de Fribourg, ce lieu comportera aussi bien des espaces de vie individuels et privés que des espaces de vie commune (salle commune, cuisine) voire d'accueil (chambres et tables d’hôtes, par exemple).

    Nos objectifs sont les suivants:

    1. Former une coopérative d’habitation. En cas d'achat, c'est la formule choisie. Nous estimons le montant d'investissement nécessaire à chacun à 1000 CHF par mètre carré habité. Le prix moyen du loyer par pièce devrait se situer entre 350 et 400 CHF. Il faut prévoir également environ 3 CHF par mètre carré loué pour un budget commun (achat de groupe, aménagement espaces communs, réseau internet, etc)

    2. Nous prévoyons une gestion locative du lieu par nous-mêmes.

    3. Dans ce lieu sera incluse une surface d’agriculture et d’accueil de différents animaux. Dans le but d'aller vers une autosuffisance alimentaire, 50 mètres carrés de terrain cultivable par habitant sont nécessaires.

    4. Ce lieu devra être, à terme, autosuffisant, aussi bien au niveau alimentaire qu’énergétique et respectant le plus possible l’environnement humain, animal et végétal et leur développement durable.

    5. Au fil des possibilités qui s’offriront, nous voulons inclure des activités communes, inter générationnelles et pluridisciplinaires, parfois bénévoles, possibles avec nos ressources. Une gestion des heures passées sera mise en place et l'équilibre du temps investi sera modéré. Une base d'un à deux jours par mois de bénévolat est prévue par habitant. Voici quelques-unes de ces activités :
        - garde et éducation scolaire de nos enfants, voire d’enfants de l'extérieur
        - soutien à nos anciens
        - organisation de réunions à cadence régulière, de fêtes
        - activités culturelles de tous les genres
        - activités créatives (fabrication de savons, de cosmétiques naturels, de produits de nettoyage).

    6. Suivant les occasions financières et l’infrastructure du lieu, nous offrirons
        - tables d'hôtes
        - chambres d'hôtes
        - accueil et retraite.

    7. La gestion de notre groupe se fait selon les principes de la “sociocratie”, système qui a fait ses preuves d’efficacité pour un mode de gouvernance permettant à une organisation, quelle que soit sa taille, de se gérer selon un mode auto-organisé avec des prises de décisions distribuées, sans structure de pouvoir centralisée.
      Principe de base : un projet, un responsable.

    8. Les résolutions de conflit se traitent impérativement de manière non violente.

    Norbert Schütz et Christiane Kolly

    Septembre 2018

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Des liens utilesUn premier contact avec la Banque alternative suisse de Lausanne nous a amené pas mal d'infos,

    Une coopérative d'utilité publique semble vraiment le meilleur choix, autorisant beaucoup de soutiens (état, canton, fondations...).

    Des liens utiles :

    Revue trimestrielle www.habitation.ch

    Banque alternative suisse www.bas.ch

    Office fédéral du logement Organisations faîtières

    Association romande des maîtres d’ouvrage d’utilité publique www.armoup.ch - charte 
    liste des membres en Suisse romande

    La Smala à Grandvaux qui construit des écovillages en Romandie et sa coopérative Bâtir Groupé

    La SCHL (Société coopérative d'habitation de Lausanne) qui gère plus de 1’500 logements.

    La CODHA propose des baux associatifs à ses habitants - CODHA - Film des 20 ans.

    L’Ilot Tunnel-Riponne qui a sauvegardé du logement populaire au centre-ville de Lausanne.

    La coopérative du Château de Corcelles (CODHAVA) qui intègre une palette d’activités.

    Comment plus et mieux interagir entre générations dans les quartiers ecoquartier.ch

    www.fonder-construire-habiter.ch - Vivre dans une coopérative d’habitation, c’est bien davantage que d’être un simple locataire d’un logement. Voici un guide pour toutes celles et tous ceux qui désirent fonder une coopérative d’habitation afin de construire du logement d’utilité publique, à loyers abordables, hors spéculation immobilière. Vous aimeriez vivre dans une coopérative d’habitation et bénéficier des nombreux avantages de ce type de logement ?

    lamaisonnature.ch - L’association des passionnés à votre service. Créée au printemps 2007, la maison Nature est une association sans but lucratif. Son objectif ? Informer le grand public sur l’habitat écologique et durable (matériaux, énergie, gestion de l’eau, etc) et encourager la création de jardins favorables à la biodiversité. Elle met en réseau professionnels et amateurs, et relaie les conférences, ateliers et formations organisés par les professionnels.

    apress.ch - Apress SA est spécialisée dans le domaine santé-social. Nous proposons une expertise aux initiateurs, investisseurs ou promoteurs de projets afin qu’ils puissent réaliser leurs objectifs dans les meilleures conditions de réussite. Nous proposons également aux cantons et aux communes divers services en relation avec la population senior. Nous accompagnons aussi les particuliers dans la réflexion et la planification de projets personnels dans le cadre de leur habitat.

    www.microcredit-solidaire.ch : La Fondation MSS a pour but statutaire "d’aider les personnes qui ont le projet de créer une entreprise en Suisse mais pas le financement nécessaire, notamment en mettant à leur disposition un microcrédit et/ou des prestations d’accompagnement".

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Pour démarrer, êtes-vous prêt-e à 

    1. acheter un objet avec d'autres
    2. faire partie d'une société coopérative en investissant 1000 CHF par mètre carré que vous allez occuper en parts sociales
    3. vous engager à louer un espace en signant une promesse de bail de l'objet acheté
    4. rester solidaire et chercher des solutions si les finances sont en déséquilibre
    5. prendre la responsabilité d'un ou plusieurs projets (entretien du lieu, B&B, fabrication de savons, gestion d'une salle de cours, etc)
    6. participer à des travaux communs
    7. retrousser les manches et ne pas fuir quand l'adversité se manifeste
    8. contribuer avec un esprit joyeux et positif à la bonne marche du lieu
    9. vous engager avec enthousiasme dans un projet
    10. faire preuve de solidarité et d'humanité (charte)

    Principes de fonctionnement (modèle Ecopol)

    1. Pour démarrer, il vous fautS'engager dans un processus d'apprentissage individuel et collectif permanent
    2. S'écouter réciproquement, se donner la parole
    3. Faire ce qu'on dit et dire ce qu'on fait
    4. Tout projet est attribué à un-e seul-e responsable, au mérite (qualité et quantité de contributions passées)
    5. Avant de se considérer comme déchargé-e des prestations que l'on s'est engagé-e à fournir, demander une validation à ses « clients »
    6. Reconnaître l'incertitude en s'adaptant aux imprévus
    7. Exprimer ses difficultés aux personnes directement concernées et non pas à des tiers
    8. Adopter un comportement plus modéré si on nous le demande (ma liberté s'arrête là où commence celle des autres )
    9. Pratiquer l'alerte préventive de conflits (communiquer ses propres limites à respecter) et la médiation si les limites sont franchies
    10. Contribuer à faire évoluer et compléter ces règles après les avoir pratiquées quelque temps

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Nouvelles du 2 avril 2018De ce lundi de Pâques qui, selon Marie-France, une de nos membres, nous vient de l'Empereur Constantin qui avait introduit l'octave de Pâques, 8 jours pour intégrer la Résurrection, mais qui a été réduite à 1 jour par Napoléon, permettez que je vous fasse un petit historique de cette aventure d'écolieu en Gruyère, en dates et en chiffres :

    02.04.2018 6 réunions ont eu lieu. 30 personnes sont intéressées.
    16, c'est le jour du mois pour les réunions mensuelles.
    Questions : Visites de lieux, projet La ruche, lettre aux communes pour terrain, autosuffisance, contrat social Ecopol, financement du projet, construire ou rénover, permacol, exigences de la vie communautaire, activités en commun au printemps, visite collectif Grangettes.

    8.11.2017 Première réunion avec 6 personnes intéressées. Présentations spontanées, aspirations, gouvernance, possibilité de travaux en commun, activités, valeurs.

    Été 2017 Le Château de Corbières est à vendre. Plusieurs visites sur place. Étude de faisabilité par la Smala. Finalement le château a été vendu à plus rapide.

    2017 Informations sur le site www.christianekolly.ch et création d'un formulaire d'inscription pour les intéressés.

    03.2017 Stand avec Mathieu Breitenstein au salon du Mouret : Créer un écolieu en Gruyère, un rêve persistant de Christiane Kolly, et Mathieu et Théo avec ceux de la smala s'y connaissent...

    01.10.2016 Conférence au salon de Porsel : Création d'un écovillage en Gruyère.

    11.06.2016 Conférence et stand au salon de Broc : Découverte des cohabitats Smala & écovillages Ecopol en Romandie.

    05.03.2016 Conférence au salon du Mouret : Découverte des cohabitats Smala & écovillages Ecopol en Romandie - Cohabiter c'est la santé ! Logements intergénérationnels, éco-construction, mutualisation des biens et services, génération de revenus locaux... 

    01-2016 Contact avec Théo Bondolfi de la Samala, un des écovillages de Suisse pour animer une conférence dans un salon de bien-être agora "Prendre soin de la vie".

    2011 Essai de colocation intergénérationnelle par une petite annonce. Beaucoup de réponses, visite d'un lieu à Corbeyrier.

    2010 - 2011 Séjour de 6 mois à Damanhur.

    2005 Première idée de colocation à Villarsiviriaux.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Créer un écohabitat en Gruyère

    Petit historique !

    Une aspiration qui m'habite depuis longtemps...

    Cela commence à se préciser en 2005. Je vivais dans une grande et belle maison à Villarsiviriaux. Créer une coloc... l'idée était bonne, mais le propriétaire n'a pas voulu.

    En 2011, après un séjour de 6 mois à Damanhur, le plus grand écovillage d'Europe, un premier lancement d'une "colocation intergénérationnelle" a porté quelques fruits. De nombreux intéressés et puis plusieurs visites à Corbeyrier où le lieu-dit Dézaley m'a fait rêver...

    Durant plusieurs mois, voire années, je l'ai un peu poussé du pied ce projet, me disant que cette aventure était une utopie. Mais l'idée reste... persiste... Victor Hugo a dit : "Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue". Alors...

    Bien à vous

    Christiane Kolly

    Vous pouvez manifester votre intérêt en vous inscrivant sur ce lien

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Et puis PauletteUn livre qui raconte comment un écohabitat s'est construit dans une ferme...

    Extrait gratuit

    Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas... 

    Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher. 

    De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette...

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Christiane KollyBonjour,

    Je suis Christiane Kolly de Suisse, auteur de ce blog.

    Je rêve de vivre dans une maison avec une vingtaine d'autres personnes, à s'entraider, à cultiver un jardin, à élever des poules pour les oeufs, des petits animaux...

    J'ai vécu 6 mois à Damanhur, une fédération de communautés en Italie du nord, à 100 km au sud d'Aoste.

    J'aime infiniment le rire, mais aussi la planète, l'épanouissement personnel, l'écriture et la musique... Mon premier blog était devenu trop grand...

    Pour moi, les gens, les animaux, la planète, les astres, et bien d'autres choses, tout cela ne fait qu'un et mérite que l'on y porte grande attention. J'adore la mythologie, les histoires, les métaphores et les contes.

    En tant que coach de bonheur, guide, accompagnatrice ou éveilleuse de conscience, parce que entraîneuse, le mot est pris pour autre chose... par des entretiens des ateliers ou lors de conférences j'ai le bonheur de vous transmettre ce que j'ai appris d'abord pour moi-même. Mais oui, même si j'avais décidé de le faire pour les autres, j'ai été la première bénéficiaire. On ne peut transmettre que ce que l'on a expérimenté soi-même.

    Vous pouvez m'écrire :
    chr.kolly@gmail.com

    Que votre journée soit lumineuse et je lance sur elle une pluie de pétales de fleurs de toutes les couleurs...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire