• Merci Gisèle !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Association Rovéréaz - Un Jardin aux 1000 mains pour cultiver l'avenir ensemble.Bonjour,

    Le temps file et - même si la météo ne nous donne pas cette impression - l'automne est là depuis quelques semaines. Malgré la sécheresse, les récoltes du jardin sont magnifiques et colorées: pomme de terre rose, tomate noire, maïs tricolore, côte de bette arc-en-ciel... La Fête des récoltes, elle aussi, a été magnifique et vous trouverez toutes les photos de la fête en bas de notre page d'accueil.

    Pour clore cette troisième saison d'accueil libre au jardin, nous avons encore besoin d'un petit coup de main pour préparer le potager à l'hiver et bichonner le jardin forêt. Dimanche 21 octobre, nous organisons le dernier chantier participatif de l'année et lundi 22 octobre nous vous proposons de nous retrouver tou·tes ensemble pour partager un Verre de l'amitié à 17h30 au Jardin aux 1000 mains.

    Chantier participatif en permaculture : Dimanche 21 octobre de 10h à 17h.

    La suite...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
    • Dialogue pour un écolieuDepuis que vous m'avez parlé de l'idée d'un Bed & Breakfast communautaire et que j'ai vu les photos du Château de Granges-Marnand... je n'arrête plus de rêver...
    • Moi aussi ! Ah tiens, c'est sur le Canton de Vaud !
    • Et je me pose également des questions concrètes. J'espère que ça ne vous embête pas d'y répondre.
    • A combien devrait s'élever le montant des fonds propres par personne ?
    • On parle de 1000 chf par futurs m2 habités.
      Par exemple, pour moi une belle et grande pièce de 40 m2 m'irait bien. Donc pour moi 40'000 chf. Pour l'acquisition d'un bien, habituellement, il faut compter entre 20 et 25 % de fonds propres. Pour Granges-Marnand, cela ferait 900'000 chf à 1'100'000 chf.
      Le Canton et la Confédération accordent des prêts. 
      Il faudrait se fixer sur l'objet car il y en a d'autres, et ensuite faire une étude de projet.
      Les personnes signent en parallèle une lettre de promesse de prendre un bail le moment venu.
    • Quels seraient les statuts juridiques des copropriétaires, cohabitants?
    • Il y a une société coopérative existante "Bâtir groupé" que nous pourrions utiliser en devenant membre et en achetant des parts sociales pour le montant correspondant au nombre de m2 que nous désirons occuper multiplié par 1000.
      Nous pourrions aussi créer notre propre coopérative.
      La coopérative, c'est le statut juridique le mieux adapté il me semble.
    • Y a-t-il des agriculteurs, maraîchers qui sont intéressés par le projet?
    • Pour l'instant, dans le projet, il n'y a pas d'agriculteur ou de maraîcher.
      A première vue, trouver un paysan qui serait d'accord de se joindre à nous serait une bonne idée, d'autant plus que beaucoup de paysans avec petite à moyenne entreprise "tirent le diable par la queue".
    • Je vous souhaite une très bonne prochaine réunion.
    • Oui merci, c'est le 16 septembre et puis les 16 de chaque mois.
      Ce qu'il faut pour que le projet démarre, c'est un groupe de personnes volontaires, prêtes à s'engager, prêtes à retrousser les manches, à investir leurs économies ou leurs 2e piliers, d'accord aussi de rester solidaires si tous les logements ne sont pas loués.
    • Merci d'avance pour toutes ces informations et cordiales salutations
    • Avec plaisir !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Atelier nouveaux modèles d'organisation le lundi 10 sept

    Animé par Marc M. et Marc R.

    De Gouvernance distribuée & organisations opales

    lundi 10 septembre 2018 de 18:30 à 20:30 

    Détails

    De nouvelles méthodes organisationnelles participatives ont émergé depuis les années 60, en particulier la sociocratie. Aujourd’hui, l’holacratie et l’entreprise libérée sont en vogue et les grandes entreprises suisses s’y intéressent (la Poste, Swisscom, les CFF, etc.).

    Le modèle des organisations pyramidales montre ses limites, que ce soit dans le monde des entreprises ou des associations. De nouvelles formes d'organisation émergent et préparent le terrain au prochain changement de paradigme.

    Cet atelier s'adresse à tous ceux qui sont intéressés aux nouvelles formes d'organisations qui émergent et qui offrent un changement de paradigme du modèle de fonctionnement des entreprises, associations et coopératives. Durant l’atelier, les grands principes de la gouvernance participatives seront présentés et mis en pratique par des exercices.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Copié/collé de www.wedemain.fr - Par  I Publié le 12 Octobre 2018

    Poêle de masse, chauffage solaire, phytoépuration... Avec ces douze low-tech autoconstructibles, vous aurez un habitat autonome et réduirez par quatre votre impact environnemental ! Découvrez-les à l'occasion de l'exposition "En quête d'un habitat durable", organisée par le Low-Tech Lab, à Paris jusqu'au 28 octobre.

    Découvrez l’exposition "En quête d’un Habitat durable" du 8 au 20 octobre dans la serre du Parc André Citroën à Paris. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)

    Découvrez l’exposition "En quête d’un Habitat durable" du 8 au 20 octobre dans la serre du Parc André Citroën à Paris. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Autoproduire son énergie, son eau potable, sa nourriture… Et en plus fabriquer toutes les machines nécessaires vous-même et pour pas cher ! C’est ce que propose le Low-Tech Lab. Un projet associatif français qui cherche à faire connaitre les "low tech", des technologies accessibles à tous aussi bien techniquement qu'économiquement. Et qui donnent la part belle aux matériaux de récupération... 

    Pendant un an, le Low-Tech Lab a réalisé un tour de France pour aller à la rencontre de bricoleurs qui ont imaginé des solutions écologiques pour leurs besoins du quotidien. Ils ont réuni 12 technologies open source dans l’exposition "En quête d’un habitat durable", jusqu'au 28 octobre à Paris. "Tous les tutoriels sont en ligne, avec une notice pas à pas. Le niveau de difficulté est indiqué", précise Camille Duband du Low-Tech Lab. 
      
    Selon eux, ces 12 inventions réunies permettent de réduire par quatre l’impact environnemental de l’habitat ! L’objectif est ensuite, au début de l’année 2019, d’installer ces low-tech dans une tiny house afin de les tester au quotidien et de les optimiser pendant quatre mois. Ensuite, cette tiny house sera disponible à la location.  

    DANS LA CUISINE

    Le biodigesteur : Construit à partir d’un bidon, le biodigesteur permet de produire son gaz naturel, qui peut alimenter une cuisinière traditionnelle, à partir de ses déchets organiques. Bonus : le biodigesteur produit également du fertilisant ! 

    "Pour cette technologie, il y a une petite attention à avoir quant à l’étanchéité. Il faut régulièrement le nourrir. C’est un système un peu plus complexe que les autres, mais le fonctionnement n’est pas compliqué non plus", précise Camille Duband du Low-Tech lab.

         Le biodigesteur. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Le biodigesteur. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    La lactofermentation : Cette technique de conservation utilise des bactéries et permet de garder ses légumes pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. En plus, les légumes lactofermentés contiennent autant, voire plus de vitamines que les légumes crus !  
     Lactofermentation. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Lactofermentation. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    La culture de spiruline : Cette micro-algue, riche en protéines, en vitamines et en fer, se vend cher dans le commerce. Pourtant, elle est plutôt simple à cultiver ! Son rendement est très élevé : sur un même espace, la spiruline produit cent fois plus de protéines qu’un élevage bovin. Et, tandis qu’environ 13 500 litres d’eau sont nécessaires pour produire 1 kg de viande bovine, seuls 2 500 litres suffisent à la micro-algue. 

    La culture de spiruline. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)La culture de spiruline. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    Le bokashi : Il s’agit d’une méthode de compostage japonaise, très simple à réaliser, et qui ne nécessite pas beaucoup d’espace. "Un bokashi, c’est deux pots l’un dans l’autre avec un robinet, donc ça c’est vraiment accessible à tous", ajoute Camille. 
      
    Il peut tout à fait être adopté dans un appartement en ville : il est fermé, ne sent pas et le processus étant rapide le bac peut être de petite taille. Ce système vous permet d’avoir un jus très nutritif pour les plantes et un compost riche en minéraux. 

    Le bokashi. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Le bokashi. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    LA SALLE DE BAIN

    La douche à recyclage : Ce système permet de filtrer et de réutiliser instantanément l’eau de la douche. Résultat : des douches chaudes illimitées pour une faible consommation d’eau ! 
      
    En plus, il n’est vraiment pas couteux : "La seule chose que nous avons acheté neuf pour cette douche, c’est le bois, les filtres et le bac de douche. Le reste, c’est de la récup’, dans les bennes ou sur Le Bon Coin. En tout, on en a eu pour une cinquantaine d’euros. Mais il est tout à fait possible de garder sa douche et d’installer le système dessus", raconte Camille. 
     La douche à recyclage. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)La douche à recyclage. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    Le chauffe-eau solaire : Pour chauffer l’eau, vous n’aurez plus besoin d’électricité mais uniquement du soleil. L’énergie du soleil est captée grâce à un panneau thermique, fabriqué à partir d’anciens tuyaux de réfrigérateurs usagés reliés à un ballon et une pompe. 
      
    La puissance du panneau thermique est importante : pour un couple, 90 % des besoins en eau chaude à l’année peuvent être couverts par seulement 3 ou 4 m2 de panneaux ! 

    Le chauffe-eau solaire. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Le chauffe-eau solaire. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    Les toilettes sèches : Les toilettes sèches permettent de faire des économies d’eau assez importantes, sachant qu’en moyenne, ce sont 9 litres d’eau (potable) qui sont évacués à chaque chasse ! De plus, c’est un moyen de transformer les excréments humains en une ressource, et non en déchet, en les compostant. 

    Les toilettes sèches. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Les toilettes sèches. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    La phytoépuration : Il s’agit de la solution d’assainissement de l’eau la plus écologique. En effet, les eaux grises sont filtrées grâce à des végétaux, notamment par des roseaux, et du substrat. Contrairement à d’autres systèmes d’assainissement comme les fosses septiques ou les stations d’épuration, la phytoépuration ne demande aucun entretien complexe et est entièrement autonome énergétiquement. 

    La phytoépuration. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)La phytoépuration. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    L’ÉNERGIE

    L’Éolienne Piggott : Cette petite éolienne est placée en haut d’un mât pour prendre le plus de vent possible. Elle peut être autoconstruite à 100 %. Elle répondra à de faibles besoins en électricité comme l’éclairage LED ou le chargement d’un ordinateur portable. Il s’agit d’une solution idéale pour les zones hors-réseau afin d'atteindre l’autonomie énergétique. 

    L’Éolienne Piggott. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)L’Éolienne Piggott. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    Le Poelito : Ce poêle de masse peut chauffer pendant 12 à 24 heures avec seulement 2 heures de feu ! Ce qui permet de chauffer son intérieur avec une faible quantité de bois. C’est grâce à sa masse que la chaleur peut être stockée. Généralement, les poêles à masse, ou à accumulation, font partir intégrante de la structure de la maison. Contrairement au Poelito qui est mobile. 
     Le poêle de masse. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Le poêle de masse. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    Le chauffage solaire : Avec ce système de chauffage passif, il est facilement possible de gagner 7 degrés dans sa maison. Il s’agit d’un grand panneau d’ardoise entre deux plaques transparentes. Ce panneau concentre la chaleur du soleil. En hiver, l’air froid est capté en bas du panneau puis restitué en haut, chaud.

    Le chauffage solaire. (Crédit : Sofia Colla / We Demain)Le chauffage solaire. (Crédit : Sofia Colla / We Demain) 

    Le vélo générateur : Plutôt que d’aller à la salle de sport, pédalez chez vous sur ce petit vélo DIY et transformez vos efforts en électricité ! Il faudra tout de même être plutôt sportif pour alimenter son logement : en pédalant 3 jours vous aurez accumulé l’équivalent d'1h30 de cuisson, 5 jours pour un jour de lumière et 66 jours pour un jour de chauffage… 

    Le vélo générateur. (Crédit : Low Tech Lab)

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Prochain salon Primevère
    les 22, 23 et 24 février 2018
    à Lyon

    La 32° édition a été riche en rencontres et en débat. Un très grand merci
    aux 32 000 visiteurs,
    aux 547 exposants 
    et bien sûr à tous les intervenants, conférenciers et animateurs.

    Ci-dessous, une conférence du salon avec Pierre Rabhi

    www.pierrerabhi.org

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Chantiers participatifs à Châtillon FR - Samedi paille-terre-boisDurant ces journées de pratique, vous découvrirez le travail du bois, de la paille et de la terre crue. En mettant la main à la pâte, vous apprendrez à travailler ces matériaux naturels. Vous mettrez en forme des bottes et les placerez dans l’ossature en bois. Vous réaliserez également des crépis à partir de terre crue du terrain.

    Ces journées sont aussi (et surtout!) de belles occasions d’échanger entre passionnés de maisons écologiques.

    CHANTIERS PARTICIPATIFS

    Rendez-vous à 9h à Châtillon pour le café!

    • Samedi 04 août – Puits canadien – Afin de refroidir la maison en été et préchauffer l’air de  ventilation en hiver un puits canadien sera mis en service
    • Jeudi  09 août – Isolation à la paille – Mise en place d’une isolation en paille dans des caissons  en bois.
    • Vendredi 10 août  – Réalisation de crépis à la chaux – Réalisation d’un crépi de finition sur une isolation en  laine de bois.
    • Jeudi  16 août – Toiture végétalisée – Mise place d’une étanchéité sur une toiture plate pour  recevoir une toiture végétalisée.
    • Vendredi 17 août – Toiture végétalisée – Mise en place d’un système de protection des racines pour  recevoir ensuite une toiture végétalisée.
    • Samedi 18 août – Toiture végétalisée – Mise en place du substrat (terre) sur la toiture afin de planter  des végétaux sur une toiture plate.
    • Samedi 25 août – Briques d’argile – Préparation de murs en argile à partir de terre locale.

    Merci de prendre contact par mail (marc@en-autarcie.ch) ou téléphone (076 398 90 20) afin de vous inscrire à l’un de ces événements.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Message reçu de enlien.ch le site qui regroupe des SELs

    Chers ami-s,

    Chers Selistes de tous horizons, chers membre de la maison de quartier Villa Métisse,

    Nous avons le plaisir de vous informer que le week-end du 6 au 7 octobre une

    "Initiation à la gouvernance horizontale"

    sera organisée à la Villa Métisse, à Vevey, à la rue de l'Union 24.

    Celle-ci sera présentée par les "Artisans du Lien", eux-mêmes membre du collectif citoyen valaisan "Etiks" etiks.ch 

    Cette formation se déroulera sur les deux jours de 9h30 à 17h30.

    Les repas de midi seront des pique-niques canadiens. Les "Artisans du lien" vous présenteront un ensemble d’outils, de techniques et de compétences qui permettent aux groupes :

    • de définir une vision commune claire
    • de maintenir la focale du groupe dans cette direction
    • de prendre des décisions qui conviennent à tous
    • de mettre en place les bases d'une organisation à la fois participative, ouverte et efficace

    Le processus aide à faire émerger la confiance, amène beaucoup de cohésion et facilite les liens. Il permet une communication fluide, empathique et honnête dans un climat relationnel où prévalent la confiance et l’écoute.

    Voici deux liens avec des exemples d'entreprises qui appliquent une forme de gouvernance horizontale. Il s'agit d'une conférence de Frédéric Laoux "reinventing organisation" et du lancement d'un documentaire qui a passé sur arte "Le bonheur au travail".   

    Prix de la formation
    participation consciente, c'est à dire la somme en francs suisses que vous donnez en conscience pour ce que vous avez vécu et en fonction du soutien que vous souhaitez apporter aux artisans du lien pour leur développement et de vos moyens financiers.
    Cette participation financière est obligatoire, mais aucun prix ne sera exigé ou proposé (au chapeau).
    Pour les selistes du SEL Léman, le comité du SEL léman, qui a organise cet événement, s'engage à participer financièrement à hauteur de 20 francs par personne. Cela ne vous empêche pas chers Selistes riverain (de la Riviera), si le coeur vous en dit et si votre porte monnaie le permet, de rajouter quelque chose. Car animer une formation sur deux jours représente un investissement important de la part de nos amis valaisans.

    Les inscriptions se font par mail ou par téléphone auprès de
    Maude (co-animatrice du SEL Léman)
    maude.leonhard@gmail.com 
    078 640 73 80

    Date limite pour les inscriptions :
    Le dimanche 23 septembre.

    C'est important de vous inscrire car la formation est limitée à 20 places. En espérant vous voir nombreux, Merveilleuse semaine, Maude pour le SEL Léman

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Atelier vision commune de notre projet le 14 juillet 2018Une journée pour définir notre raison d’être ou vision avec les valeurs qui accompagnent le projet

    Animé par Monsieur Philippe Dafflon, psychologue, psychothérapeute, formateur et superviseur

    Buts de la journée

    • Arriver à une vision unifiée du projet en mettant sur le tableau noir ou blanc les souhaits personnels

    • Ressortir nos valeurs

    • Formuler par écrit notre raison d’être ou vision sous forme de concept de l’écolieu

    • Définir le type de bien nécessaire à la réalisation de ce projet

    • Nommer la suite du travail à faire

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique