• Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Nouvelles du 2 avril 2018De ce lundi de Pâques qui, selon Marie-France, une de nos membres, nous vient de l'Empereur Constantin qui avait introduit l'octave de Pâques, 8 jours pour intégrer la Résurrection, mais qui a été réduite à 1 jour par Napoléon, permettez que je vous fasse un petit historique de cette aventure d'écolieu en Gruyère, en dates et en chiffres :

    02.04.2018 6 réunions ont eu lieu. 30 personnes sont intéressées.
    16, c'est le jour du mois pour les réunions mensuelles.
    Questions : Visites de lieux, projet La ruche, lettre aux communes pour terrain, autosuffisance, contrat social Ecopol, financement du projet, construire ou rénover, permacol, exigences de la vie communautaire, activités en commun au printemps, visite collectif Grangettes.

    8.11.2017 Première réunion avec 6 personnes intéressées. Présentations spontanées, aspirations, gouvernance, possibilité de travaux en commun, activités, valeurs.

    Été 2017 Le Château de Corbières est à vendre. Plusieurs visites sur place. Étude de faisabilité par la Smala. Finalement le château a été vendu à plus rapide.

    2017 Informations sur le site www.christianekolly.ch et création d'un formulaire d'inscription pour les intéressés.

    03.2017 Stand avec Mathieu Breitenstein au salon du Mouret : Créer un écolieu en Gruyère, un rêve persistant de Christiane Kolly, et Mathieu et Théo avec ceux de la smala s'y connaissent...

    01.10.2016 Conférence au salon de Porsel : Création d'un écovillage en Gruyère.

    11.06.2016 Conférence et stand au salon de Broc : Découverte des cohabitats Smala & écovillages Ecopol en Romandie.

    05.03.2016 Conférence au salon du Mouret : Découverte des cohabitats Smala & écovillages Ecopol en Romandie - Cohabiter c'est la santé ! Logements intergénérationnels, éco-construction, mutualisation des biens et services, génération de revenus locaux... 

    01-2016 Contact avec Théo Bondolfi de la Samala, un des écovillages de Suisse pour animer une conférence dans un salon de bien-être agora "Prendre soin de la vie".

    2011 Essai de colocation intergénérationnelle par une petite annonce. Beaucoup de réponses, visite d'un lieu à Corbeyrier.

    2010 - 2011 Séjour de 6 mois à Damanhur.

    2005 Première idée de colocation à Villarsiviriaux.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Des randonnées en Suisse avec SuisseMobile

    A peine la neige fond-elle que la nature se réveille de son repos hivernal. Fleurs multicolores, floraisons odoriférantes, bourgeons explosants - les itinéraires suivants de SuisseMobile sont particulièrement attirants au printemps: 

    • Cerises: Nul besoin de prendre un vol pour le Japon pour admirer la floraison des cerisiers. Une excursion du côté de Bâle suffit. Lorsque les arbres fruitiers fleurissent au printemps, le paysage pittoresque et vallonné de la «Chirsi Route» devient un véritable univers féérique.
    • Arbres fruitiers: «Mostindien», nom donné à la Thurgovie, le mieux est de la découvrir à vélo et à pied. Le «Konzil Radweg» et le «Thurgauer Panoramaweg» sont insérés dans des vergers. Point culminant en mai: les innombrables pommiers en fleurs.
    • Narcisses: Peu après l'hiver, les prés au-dessus de Montreux sont à nouveau blancs comme neige: le long du Chemin des Narcisses, c'est pas milliers qu'ils fleurissent au printemps. Ce rare spectacle naturel attire chaque année de nombreux visiteurs sur la Riviera.
    • Magnolias et camélias: Un détour sur la rive sud du Lac Majeur vaut particulièrement la peine au printemps: le jardin botanique de Gambarogno est renommé pour ses 950 sortes de camélias et ses 350 différents magnolias. Le «Sentiero Monti di Piazzogna» traverse la région de Gambarogno en offrant des vues sur le lac.
    • Orchidées: A Tannbüel auprès Bargen (SH), des milliers d'orchidées sont en pleine floraison au mois de mai. Plus de 20 sortes, avec principalement le Sabot de Vénus, peuvent être admirées en suivant le  «Nordspitze Panoramaweg».

     

    La suite...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • construire une écoserreComment construire une walipini, c’est à dire une serre souterraine qui permet de cultiver durant toute l’année, même s’il fait très froid dehors ?

    Pour environ 250 euros, vous pouvez construire une serre souterraine, aussi appelées Walipiniou Walipinas, qui vous permettra de jardiner toute l’année même durant les saisons froides.

    Infos dans ce lien

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Formation MOOC

    Un MOOC (pour massive open online course, d'après l'anglais) ou formation en ligne ouverte à tous (FLOT), aussi appelée cours en ligne ouvert et massif (CLOM), est un type ouvert de formation à distance capable d'accueillir un grand nombre de participants.

    Partager via Gmail Pin It

    3 commentaires
  • Créer un écohabitat en Gruyère

    Petit historique !

    Une aspiration qui m'habite depuis longtemps...

    Cela commence à se préciser en 2005. Je vivais dans une grande et belle maison à Villarsiviriaux. Créer une coloc... l'idée était bonne, mais le propriétaire n'a pas voulu.

    En 2011, après un séjour de 6 mois à Damanhur, le plus grand écovillage d'Europe, un premier lancement d'une "colocation intergénérationnelle" a porté quelques fruits. De nombreux intéressés et puis plusieurs visites à Corbeyrier où le lieu-dit Dézaley m'a fait rêver...

    Durant plusieurs mois, voire années, je l'ai un peu poussé du pied ce projet, me disant que cette aventure était une utopie. Mais l'idée reste... persiste... Victor Hugo a dit : "Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue". Alors...

    Bien à vous

    Christiane Kolly

    Vous pouvez manifester votre intérêt en vous inscrivant sur ce lien

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Et puis PauletteUn livre qui raconte comment un écohabitat s'est construit dans une ferme...

    Extrait gratuit

    Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas... 

    Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher. 

    De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette...

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire