• Rencontre tous les 16 du mois

    Nous sommes quelques'uns à travailler à la création d'un écolieu en Gruyère et nous nous retrouvons régulièrement depuis novembre 2017 !

    Notre vision

    Le but : créer un écohabitat, partager un lieu, créer des liens, se soutenir, collaborer... Se rencontrer pour en parler, rêver, imaginer ce que sera la vie ensemble, avec bien évidemment chacun son espace personnel.

    Toute personne intéressée par ce projet est invitée à suivre une de nos rencontres en tant qu'observateur (sans intervention lors de nos travaux). Elle pourra bien évidemment s'exprimer lors du repas que nous partageons et à la fin de la réunion. Bienvenue !

    Les réunions sont fixées au 16 de chaque mois.
    Elles ont lieu le soir à 19h00 en semaine, à 11h00 le samedi ou le dimanche.
    Le lieu de la prochaine séance est fixé à la précédente.
    Le facilitateur prépare l'ordre du jour. A chacun de lui donner les infos pertinentes. Chaque séance aura un rapporteur, un gardien du temps et un observateur. Le travail commence par un tour météo. En début de séance, le PV de la précédente est approuvé. La séance se termine par un tour de célébration.

    Ecolieu Gruyère
    p.a. Christiane Kolly
    Rue du Baly 3
    1636 Broc
    079 378 83 66
    chr.kolly@gmail.com
    www.christianekolly.ch

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Principes de fonctionnement pour coopérer et cohabiter dans des Ecopol

    1. S'engager dans un processus d'apprentissage individuel et collectif permanent

    2. S'écouter réciproquement, se donner la parole

    3. Faire ce qu'on dit et dire ce qu'on fait

    4. Tout projet est attribué à un-e seul-e responsable, au mérite (qualité et quantité de contributions passées)

    5. Avant de se considérer comme déchargé-e des prestations que l'on s'est engagé-e à fournir, demander une validation à ses « clients »

    6. Reconnaître l'incertitude en s'adaptant aux imprévus

    7. Exprimer ses difficultés aux personnes directement concernées et non pas à des tiers

    8. Adopter un comportement plus modéré si on nous le demande (ma liberté s'arrête là où commence celle des autres )

    9. Pratiquer l'alerte préventive de conflits (communiquer ses propres limites à respecter) et la médiation si les limites sont franchies

    10. Contribuer à faire évoluer et compléter ces règles après les avoir pratiquées quelque temps

     

    Principes de fonctionnement pour cooperer et cohabiter

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Pour démarrer, êtes-vous prêt-e à 

    1. acheter un objet avec d'autres
    2. faire partie d'une société coopérative en investissant 1000 CHF par mètre carré que vous allez occuper en parts sociales
    3. vous engager à louer un espace en signant une promesse de bail de l'objet acheté
    4. rester solidaire et chercher des solutions si les finances sont en déséquilibre
    5. prendre la responsabilité d'un ou plusieurs projets (entretien du lieu, B&B, fabrication de savons, gestion d'une salle de cours, etc)
    6. participer à des travaux communs
    7. retrousser les manches et ne pas fuir quand l'adversité se manifeste
    8. contribuer avec un esprit joyeux et positif à la bonne marche du lieu
    9. vous engager avec enthousiasme dans un projet
    10. faire preuve de solidarité et d'humanité (charte)

    Vous pouvez manifester votre intérêt en vous inscrivant sur ce lien.

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Florent Duchenne vit en quasi autonomieIl vit en autonomie électrique, en eau et en nourriture [PHOTOS ET VIDEOS]

    Il produit son énergie. À 30 ans, Florent Duchenne a une vie radicalement différente de la norme. Un choix qu’il ne regrette absolument pas. « Avec un salaire de 5 000 euros mensuels, je n’aurais pas cette qualité de vie ». Rencontre avec un habitant de Verpillières, qui change le monde en cultivant son jardin.

    lire l'article

    Dans son chalet, Florent Duchenne vit avec peu d’espace. « Je suis très souvent dehors ». Il a une cuisine, cherche encore des techniques pour faire sa vaisselle tout en réutilisant cette eau pour son jardin.
    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Une mine d'informations intéressantes

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire