• Cette maison en bottes de paille est autosuffisante

    Maison en bottes de pailleArticle copié/collé sur www.futura-sciences.com écrit par Marc Zaffagni Journaliste

    Mêlant les techniques de construction traditionnelles et les dernières innovations en matière d'énergies renouvelables, cette maison de paille située dans le village de Graben en Suisse est autosuffisante grâce à ses panneaux solaires.

    Les propriétés isolantes de la paille sont connues de longue date. Et lorsque ce matériau naturel est associé à un projet architectural, on obtient un habitat résolument moderne et écologique.

    C'est le cas de cette maison autosuffisante dont la construction vient de s'achever à Graben, un petit village situé au nord de Berne en Suisse. Dessinée par le cabinet d'architectes Atelier Schmidt, son apparence s'inspire des fermes bernoises. Ses murs de 80 centimètres d'épaisseur sont emplis de bottes de paille qui assurent l'isolation thermique

    Maison en bottes de paille

    Les murs extérieurs de la maison sont emplis de bottes de paille et mesurent 80 centimètres d’épaisseur. © Atelier Schmidt 

    Une construction simple et efficace

    Le toit est majoritairement recouvert de panneaux photovoltaïques qui ont été harmonieusement intégrés à la charpente pour leur donner un aspect plus proche des tuiles. De larges parties vitrées aménagées dans la toiture assurent un afflux de lumière naturelle.

    L'énergie électrique et thermique récupérée par les panneaux solaires est emmagasinée dans des batteries et un ballon d'eau de 5.000 litres qui peut servir au chauffage de la maison. La surface habitable s'étend sur environ 183 m² avec trois étages et un sous-sol. Les murs porteurs très épais autorisent de grands espaces de vie complètement ouverts qui donnent un style résolument moderne. Une construction simple et efficace qui est un bel exemple d'habitat autosuffisant et respectueux de l'environnement.

     


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • C’est ce que la compagnie américaine SmithFly propose avec son tout nouveau gadget qui fait beaucoup parler. La Shoal Tent de l’entreprise SmithFly qui nous provient de Troy en Ohio. C’est une compagnie qui se spécialise en équipement destiné aux pêcheurs et aux chasseurs. Voilà qu’ils viennent de faire écarquiiller les yeux avec cette tente imperméable de 6 pieds 3 de hauteur au centre.


    votre commentaire
  • Vous ne connaissiez sans doute pas ces maisons pliables qui arrivent d'Italie, qui se construisent en 6 heures pour environ 28 000€ pour 27m². C'est l'architecte italien Renato Vidal qui a eu cette ingénieuse idée de créer M.A.D.I Home. Ce fut une superbe alternative quand on a pas forcément envie de passer plusieurs mois à construire sa maison !


    votre commentaire
  • Ci-dessous une Rong House du Vietnam et sur le site 
    www.futura-sciences.com d'autres maisons insolites.

    Des maisons insolites


    votre commentaire
  • La coopérative Moul2 transforme et rénove l'ancien moulin de Bioley-Magnoux dans le but d'y créer 8 logements avec des zones artisanales. Elle réalise des installations de production d’énergies renouvelables afin d’assurer la couverture des besoins de ses occupants.

    L’ensemble du projet se veut exemplaire dans plusieurs domaines tels que :

    • production et consommation d’énergie
    • gestion de l’eau
    • construction bioclimatique
    • recyclage et valorisation des déchets
    • partages et échanges des savoirs
    • solidarité inter et transgénérationnelle
    • démocratie participative
    • réseau d’économie solidaire
    • qualité de vie
    • cohérence technique et philosophique
    • l'empreinte écologique

    Accès à leur site


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Avec une part de marché de 9 % en France en 2008 contre 5 % en 2007, nul doute que la construction en bois progresse. En effet, le bois est aujourd'hui très tendance dans la décoration d’intérieur et la construction.

    Un phénomène intéressant puisque le bois offre des promesses très positives pour l’environnement :

    • c’est une ressource renouvelable (surtout s’il est issu de forêts gérées),
    • il absorbe puis stocke le CO2,
    • c’est un matériau isolant qui permet de réduire d’environ 30 % la consommation annuelle d’énergie,
    • la construction bois est à la fois précise, rapide et presque sans déchets…

    Le précurseur de cette « redécouverte du bois » est Patrick Marsilli qui a conçu son premier Domespace en 1988.

    Le Domespace, c’est quoi ?

    La caractéristique principale de ce concept est de créer un habitat rond et rotatif. De cette façon, vous pouvez « tourner » votre maison, selon la position du soleil, du vent, de la lune, du bruit…

    Cette rotation peut se faire grâce à un pilotage électronique et un moto-réducteur, ou manuellement, par la poussée exercée par deux ou trois personnes poussant en périphérie.

    Selon les utilisateurs de ces maisons, la rotation ne se ressent pas lorsque l’on se trouve à l’intérieur…

    Comme l’explique l’inventeur du concept, Patrick Marsili : « je pense que le Domespace est une architecture contemporaine. C’est une maison en bois, un matériau recyclable, qui utilise des composants propres. »

    (…) « C’est une maison intelligente et pas seulement parce qu’elle tourne en suivant la course du soleil ! Le Domespace intègre la domotique, s’adapte à l’énergie solaire, est para-sismique, para-cyclonique, limite la radioactivité. Un habitat disponible pour ceux qui rêvent d’un futur convivial, chaleureux et nécessairement respectueux de notre planète ».

    De la forme d’une demi-sphère, cette maison originale a été honorée par le prix de la fondation fédérale pour l’environnement dès 1994.

    • Depuis 1988, environ 150 Domespaces ont été conçus en France et à l’étranger (Etats-Unis, Suisse, Allemagne, Espagne, Taiwan…).

    Le Domespace est une construction à l’empreinte écologique idéale. Les bois sont certifiés FSC ou équivalent et non-traités, et les colles utilisées sont conformes aux normes écologiques les plus rigoureuses.

    En plus de ces choix minutieux de matériaux, le Domespace est très bien isolé (les différents modèles revendiquent une classe A sur l’étiquette énergie des bâtiments) et sa forme ronde limite les déperditions d’énergie.

    • L’empreinte écologique du Domespace est intéressant de par la sélection des essences durables et non traitées, son isolation, et surtout par sa rotation qui permet de réguler la température ambiante.

    Un Domespace se chauffe avec très peu d’énergie grâce à sa forme.
    En effet, la sphère est le volume qui a le moins de surface
    «contenante» (surface de contact entre l’intérieur et l’extérieur).
    Cela entraîne moins de pertes énergétiques l’hiver et moins d’apport de chaleur l’été.

    La coque d’un Domespace est constituée exclusivement de bois et plus particulièrement de liège, matériau particulièrement isolant. Les parois peuvent faire 30 à 40 cm d’épaisseur, soit deux à trois fois plus que l’ossature bois traditionnel.

    • Aujourd’hui plus de 30 % des Domespace vendus sont autoconstruits.

    Ainsi, la rotation permet d’éviter les pertes énergétiques tout en luttant activement contre l’effet de serre. Pour les poseurs, il offre des conditions de travail saines et évite la contamination de la zone de construction.

    Un matériau véritablement écologique ne
    doit avoir besoin d’aucun traitement (chimique ou thermique) pour
    durer. Il doit être durable par nature. S’il ne dure que quelques
    années avant d’être changé, le bilan énergétique devient contestable.

    Tous les matériaux d’un Domespace peuvent être réutilisés. Ils peuvent également être récupérés pour produire de l’énergie… c’est la valorisation énergétique.

    Accompagné de solutions complètes (panneaux solaires, système de récupération d’eau de pluie ou encore un puits canadien), le Domespace incarne une maison bioclimatique, pouvant devenir énergétiquement indépendante.

    En bref…

    Le Domespace c’est que du bon :

    • C’est une maison saine, puisqu'elle est construite en bois et l’isolation est en liège.
    • Elle est rotative. Vous pouvez tourner votre dôme (automatique ou manuellement) en fonction du soleil, contre le vent…
    • C’est une maison lumineuse, vous avez plusieurs ouvertures sur le haut du dôme.
    • Elle résiste très bien au vent. Le Domespace est anti-sismique et anti-cyclonique,
    • C’est une maison atypique…laissez-vous tenter !

    Article rédigé par Elwina, mars 2009 - www.consoglobe.com


    votre commentaire
  • Une maison autarcique à Châtillon, FribourgBienvenue sur le site internet de la première maison autarcique, low-tech et permaculturelle de Suisse ! www.en-autarcie.ch

    Sur ce site vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour comprendre les tenants et aboutissants de la construction d’une maison écologique autarcique.

    Par la réalisation d’un chantier modèle, nous voulons présenter les techniques de construction modernes et écologiques: paille, énergie solaire, récupération d’eau de pluie, bassin naturel, permaculture, tout y est.

    A travers des journées d’information, des séminaires et des visites de chantier, vous avez aussi la possibilité de participer à ce projet innovant. Nous vous souhaitons une belle découverte de notre projet pilote de construction permaculturelle.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Concept créé aux États-Unis dans les années 1960, le mot zome a été inventé en 1968 par Steve Durkee. Le zome est, habituellement, une habitation individuelle en bois et en forme de dôme partant d’un polygone régulier comme base. Le dôme est constitué de formes géométriques, les zonoèdres. Ces constructions peuvent se fondre dans le paysage et créer un cadre de vie novateur.

    Habiter dans un zome - maison en forme de dôme


    votre commentaire

  • votre commentaire